Paimpol

21 km de Plougrescant


Le nom de la commune vient du breton pen (extrémité) et poul (étang) soit en français « la tête de l’étang ». Autrefois, il existait de nombreux étangs et Paimpol était une presqu’île. Lors de grandes marées, les quartiers de la gare et du Champ de Foire étaient inondés.

Paimpol a un long passé maritime. A partir du XVème siècle, des bateaux étaient armés pour partir à la « grande pêche » au large de Terre-Neuve.

C’est en 1852 que commença la grande pêche. En février, les goélettes étaient armées pour le départ vers l’Islande et Terre-Neuve. On a compté jusqu’à 82 bateaux en 1895. Mais au fil des années le nombre n’a cessé de décroître. En 1905, on comptait 63 goélettes, en 1909, il n’y en avait plus que 35 et en 1936 plus aucune.
On raconte qu’autrefois, il était possible de passer d’un quai à l’autre en sautant du pont d’une goélette à un autre.